Hero Background Image

Les priorités des PDG ques les DAF doivent connaître

 

Quelles sont les priorités des PDG ? Il est important que les directeurs financiers connaissent la réponse à cette question afin de pouvoir continuer à faire avancer leur entreprise. Chez Workday, nous voulions connaître la réponse et avons donc examiné plusieurs enquêtes récentes menées auprès de PDG par des sociétés de consulting leaders et avons indiqué les résultats dans ce blog.

Parmi les priorités identifiées chez les PDG, en voici quatre qui selon moi affectent le plus directement les directeurs financiers.

Croissance. D'après l'étude internationale de KPMG sur les perspectives des dirigeants d’entreprises, la majorité des PDG interrogés estime que la croissance est encore plus importante que les gains d’efficacité. Générer la rentabilité est une mesure clé dans toutes les entreprises mais, pour y parvenir, vous devez être en mesure d'effectuer des investissements allant générer une croissance. En d'autres termes, vous devez dépenser de l'argent pour gagner de l'argent, mais vous devez le faire judicieusement. En tant que directeurs financiers, nous devons évaluer la manière d'équilibrer la rentabilité avec la croissance, et disposer de données accessibles et de qualité joue un rôle significatif dans l'information de ces décisions. Si les directeurs financiers et leurs équipes disposent de bonnes données, ils seront bien positionnés pour connaître les implications financières, telles que les coûts et le retour sur investissement potentiel sur un nouveau marché.

Prendre des risques. Selon la même étude, environ 33 % des PDG considèrent qu’ils ne prennent pas assez de risques par rapport à leurs stratégies de croissance. Les PDG ont peut-être la réputation d'être conservateurs en matière de fiscalité, mais ils doivent s'aligner sur leurs directeurs financiers et soutenir la conception selon laquelle un risque calculé peut être une bonne chose. Les entreprises et les technologies évoluent si rapidement que si une entreprise ne prend pas certains risques, elle sera distancée. En tant que directeurs financiers, nous pouvons utiliser des données pour estimer la nature des risques et les résultats possibles, puis, de là, travailler avec les autres cadres de l'entreprise pour évaluer les résultats et prendre des risques de manière intelligente.

Gérer les changements de réglementation. Je n’ai pas été surpris que selon la 19e édition de l'étude annuelle mondiale « Global CEO Survey » de PwC , la réglementation reste la 1ère préoccupation de 79 % des directeurs financiers. Il est certain que la combinaison de l'environnement réglementaire actuel et des systèmes financiers inflexibles préoccupe au plus haut point de nombreuses entreprises auxquelles je me suis adressé. Et alors qu'en effet le monde devient plus complexe, il est impératif de rester au fait de l'environnement réglementaire dans les endroits où nos entreprises exercent des activités. Les directeurs financiers doivent montrer la voie pour guider leur entreprise à travers les changements de réglementation et s'assurer qu'elle peut rapidement gérer ces changements, ce qui nécessite des systèmes et des opérations financiers flexibles pouvant s'adapter au changement avec une relative facilité.

 

Je vois de plus en plus de cas de directeurs financiers qui affichent une assurance croissante dans l'adoption de technologies soutenant l'entreprise et offrant des informations significatives et en temps réel.
 

Tirer parti des technologies. Il n'y a aucun doute que les technologies jouent encore un rôle plus important dans la manière dont nous vivons et dont nous travaillons. Dans l'étude Global C-Suite d’IBM, les directeurs financiers signalent que la technologie est un facteur de différenciation critique, tout en citant les technologies mobiles, sociales et cloud comme ayant l’impact le plus significatif sur leur activité. Nous savons tous que le changement peut être difficile, mais, en tant que directeurs financiers, nous devons aider notre entreprise à avancer en adoptant des systèmes et des technologies modernes. Ceci nous permet de nous émanciper des systèmes traditionnels qui ralentissent le rythme de la croissance et ne nous fournissent pas les données dont nous avons besoin. Nous ne pouvons plus accepter l'idée selon laquelle les systèmes financiers conçus il y a des décennies « font l'affaire » en termes de comptabilité, de conformité et de prise de décision. Je vois de plus en plus de cas de directeurs financiers qui affichent une assurance croissante dans l'adoption de technologies soutenant l'entreprise et offrant des informations significatives et en temps réel. C'est un grand changement, qui rend cette époque passionnante pour être un directeur financier.

Le monde des directeurs financiers poursuit son évolution, mais ce qui doit rester constant est notre aptitude à nous aligner sur les priorités principales des PDG et à soutenir ces priorités. J'ai trouvé cette recherche collective intéressante et je suis curieux de connaître l'avis des autres cadres financiers. Les aspects mis en avant par ces firmes de consulting sonnent-ils vrai, ou d'autres aspects occupent-ils davantage les esprits ? Votre avis est le bienvenu.

Cette parole d'expert, écrite par Robynne Sisco, a été publiée initialement en anglais sur le blog Workday.