www prod global check
    
Hero Background Image

Etude internationale : Comment les entreprises technologiques atteignent l'agilité organisationnelle

Les entreprises technologiques à l'heure de l'agilité organisationnelle : comment surmonter les obstacles pour l'atteindre ?

 

Les leaders du secteur de la technologie sont conscients que leur survie dépend de leur capacité à évoluer. Qu'il s'agisse d'une start-up sur la voie de la rentabilité ou d'une entreprise établie de longue date qui peine à s'adapter à l'évolution des tendances, l'agilité organisationnelle n'est plus un simple atout, mais une nécessité impérieuse.

Dans notre étude internationale menée auprès de près de 1 000 dirigeants d'entreprise, intitulée « L'agilité organisationnelle à grande échelle : clé de la croissance digitale », la majorité reconnaît que l'agilité organisationnelle est essentielle pour atteindre une croissance digitale à long terme. Et la conclusion peut-être la plus significative est la relation très étroite qui existe entre l'augmentation des revenus issus du digital et l'agilité organisationnelle.

Selon les prévisions, la technologie devrait occuper la 4e place dans le classement des secteurs générateurs de revenus digitaux d'ici 3 ans (les 3 premières places étant occupées par les secteurs des médias, de l'hôtellerie et de l'enseignement supérieur). Cependant, des progrès restent à faire pour renforcer l'approche stratégique adoptée en matière de croissance via le digital.

Nous avons identifié 5 comportements liés à l'agilité organisationnelle, puis réparti les participants en 3 groupes selon leur niveau d'adoption de ces comportements : le premier groupe rassemble les « leaders » (soit 15 % des personnes interrogées), avec un score élevé pour les 5 comportements ; le deuxième forme les « aspirants » (30 % des personnes interrogées), qui ont obtenu de bons résultats pour 4 comportements ; et le dernier réunit les « retardataires » (55 %), qui appliquent au mieux 3 des comportements.

Voici les 5 comportements indispensables à l'agilité organisationnelle :

  • La planification continue Les leaders planifient leurs actions de manière continue et en temps réel pour être rapides, agiles et proactifs afin de stimuler l'innovation.
  • Des structures et des processus fluides. Les entreprises leaders mettent en place des structures et processus organisationnels fluides. Près de la moitié d'entre elles déclarent être en mesure de réaffecter leurs effectifs rapidement là où leurs compétences sont nécessaires.
  • La préparation des effectifs de demain. Les leaders sont bien plus à même que les retardataires d'avoir des plans visant à renforcer les compétences de la majeure partie de leurs effectifs, et de mettre en place des initiatives spécifiques pour accroître l'engagement des collaborateurs.
  • Une prise de décision éclairée et responsable. Dans 80 % des entreprises classées parmi les leaders, la totalité des collaborateurs a un accès immédiat à des informations pertinentes pour prendre les bonnes décisions.
  • Un contrôle efficace. Les leaders ont fait des progrès significatifs en développant des outils et des indicateurs permettant de mesurer les performances des innovations axées sur le digital. Ils adoptent alors une culture de remise en cause rapide après un échec : 94 % d'entre eux déclarent être capables de changer de cap rapidement lorsqu'un projet est voué à l'échec.

Notre étude expose la situation de l'agilité organisationnelle par secteur. Dans le secteur de la technologie, 13 % des entreprises ont été identifiées comme leaders, 58 % comme retardataires et 29 % comme aspirants.

 

 

Voici certains des insights clés tirés des réponses fournies par les personnes interrogées :

  • Les flux de revenus liés au digital ne sont pas près de s'arrêter. Pour 44 % des personnes interrogées, les revenus liés au digital constitueront 50 % de leurs revenus d'ici 3 ans.
  • Pas d'innovation digitale sans agilité. 77 % des répondants ont indiqué que leur stratégie de croissance via l'innovation digitale est en constante évolution.
  • Les entreprises du secteur technologique sont prêtes à franchir le pas. 67 % des répondants indiquent qu'ils sont disposés à déplacer leurs effectifs en fonction des opportunités ou lorsque leurs compétences sont requises dans un autre domaine. Pour ceux qui indiquent qu'il leur est impossible de réaffecter leurs effectifs à leur convenance (14 % des cas), la culture bureaucratique constitue le principal obstacle.
  • L'amélioration des compétences est toujours une option. 73 % des participants déclarent que le développement des collaborateurs de leurs entreprises est fortement encouragé via l'acquisition de nouvelles compétences.
  • Les investissements consacrés aux collaborateurs front-line sont à la hauteur de leurs attentes. 66 % des personnes interrogées affirment que les collaborateurs en contact avec la clientèle (ou « front-line ») sont en mesure de prendre des décisions pour améliorer l'expérience client.
  • Accès aux outils digitaux. 73 % des répondants disposent des outils dont ils ont besoin pour mesurer les performances des nouvelles lignes de services et produits digitaux.

 

Les défis de l'agilité organisationnelle

S'il est vrai que bon nombre d'entreprises dans le domaine de la technologie mettent en place un dispositif adapté, il n'est pas toujours facile de mettre en œuvre l'agilité organisationnelle à grande échelle.

Dans un monde du travail en constante évolution, il est essentiel de pouvoir planifier en temps réel. Les entreprises du secteur technologique souhaitent évoluer justement vers une planification intégrée en temps réel, mais se heurtent souvent à des technologies traditionnelles rigides, à une culture organisationnelle bureaucratisée et à un manque de compétences pertinentes chez leurs collaborateurs.

Elles ont également du mal à mettre à jour leurs processus de gestion en fonction de l'évolution des besoins de leur activité pour les mêmes raisons : la bureaucratie et des technologies traditionnelles rigides dont personne ne souhaite se séparer.

 

Mesurer les bons indicateurs à l'aide des bonnes données

Pour aider les entreprises à mettre en place une véritable agilité organisationnelle, il est essentiel de définir les bons KPI et de faire en sorte que les bonnes données soient accessibles par les bons acteurs impliqués.

56 % des cadres dans le secteur de la technologie ont indiqué que les KPI de leur entreprise ne sont pas adaptés à l'ère digitale actuelle. Force est donc de constater que le point de départ de toute transition vers l'agilité organisationnelle passe nécessairement par la définition et la mesure d'indicateurs appropriés. Un bon départ vous met sur la bonne voie vers une position de leader dans l'ère digitale.

La seconde condition clé pour réussir implique que les collaborateurs aient un accès complet aux données dont ils ont besoin. Les dirigeants d'entreprises de technologie ont indiqué que seuls 46 % de leurs collaborateurs ont accès à toutes les données dont ils ont besoin. Plus de la moitié d'entre eux signale que ces données tendent à être cloisonnées et obsolètes. Par ailleurs, seuls 18 % des collaborateurs auraient accès aux données nécessaires pour répondre aux besoins de leurs clients.

Pour profiter de tous les avantages de l'agilité organisationnelle, les entreprises du secteur de la technologie doivent se concentrer sur la définition de leurs objectifs et viser à fournir les données appropriées aux bonnes personnes.

Consultez les résultats de l'étude « L'agilité organisationnelle à grande échelle : clé de la croissance digitale » ou téléchargez le rapport complet.