Hero Background Image

Finance dans le cloud : pourquoi la conversation a changé

 

Dans mon rôle, je discute beaucoup de la manière dont la finance a évolué vers le cloud. Rien que cette année, je réalise que les conversations ont fondamentalement changé.

Dans le passé, il y avait énormément de discussions sur le fait que le cloud soit assez sécurisé pour gérer les finances d'une entreprise. À ces préoccupations s'ajoutaient des questions sur la maturité des systèmes financiers dans le cloud et le manque de cas d'utilisation concluants par de grandes entreprises mondiales.

Aujourd'hui, il ne s'agit plus de « Pourquoi le cloud ? » pour la finance mais de « Je suis prêt pour la finance dans le cloud – qu'est-ce que mon entreprise va y gagner ? » Voici pourquoi la conversation a changé et certaines des grandes opportunités pour les entreprises utilisant des systèmes financiers dans le cloud :

Le cloud est éprouvé. Le cloud est devenu le choix préféré en termes d'applications RH et CRM mais l'on observe également aujourd'hui que de grandes entreprises mondiales choisissent le cloud pour la finance, notamment Aon ou Cushman & Wakefield. Ces entreprises ont fait preuve de diligence et savent que les systèmes dans le cloud peuvent gérer des transactions financières complexes et des besoins en reporting, avec les contrôles en place pour garantir l'intégrité et la conformité des données.

Le cloud est bon pour la croissance. Pour la plupart des entreprises, l'année 2006 sera orientée sur l'identification de nouvelles opportunités de croissance. Pour cela, elles devront exploiter l'analytique pour obtenir des informations en temps réel pouvant faciliter la prise de décisions plus rapides et plus informées. David Rae, PDG de Bill Gosling Outsourcing, nous a affirmé que disposer de la finance dans le cloud « contribue à l’avancée de notre stratégie en termes de croissance, de développement et de nouvelles opportunités pour nos clients comme pour nos employés. »

 

Ces entreprises ont fait preuve de diligence et savent que les systèmes cloud peuvent gérer des transactions financières complexes et des besoins en reporting.

 

Pour rester compétitives aujourd'hui, les entreprises doivent également être en mesure de faire évoluer leurs opérations et d'ouvrir de nouveaux marchés rapidement et facilement. Bien entendu, chez Workday, nous utilisons notre propre système financier cloud, et l'impact pour nous dans le développement et l'évolution de nos activités a été significatif.

Notre directrice financière Robynne Sisco a écrit l'année dernier à propos de son expérience de la finance dans le cloud comparée aux systèmes traditionnels. « Les systèmes financiers traditionnels ajoutent énormément de temps, de coûts et de complexité aux expansions de marché. Il s’agit d’un chantier conséquent auquel il est fréquent de consacrer six mois, voire plus. » Avec le cloud, écrit Robynne, « je suis en mesure de configurer les processus, de l’achat au paiement et de la commande au règlement, en environ 30 minutes pour une nouvelle entité opérationnelle. Par ailleurs, tout processus ou comptabilité hors ligne s’avère inutile. »

Le cloud soutient la stratégie des directions financières. Les directions financières doivent fournir de plus en plus de données et d'informations aux managers dans toutes les organisations. Les systèmes financiers cloud intégrant l'analytique et le reporting peuvent analyser les données historiques et les données actuelles. Car il ne s'agit pas seulement d'obtenir des informations sur ce qui se passe ou s'est passé, mais aussi de prévoir ce qui va survenir. Un accès facile aux données permet aux financiers de se concentrer davantage sur la stratégie dans leurs conversations avec les managers fonctionnels et la direction et de planifier et apporter des ajustements en permanence en fonction des demandes et de la dynamique du marché.

Joseph Fanutti, directeur financier chez Bill Gosling Outsourcing, affirme qu'un système financier cloud leur « a permis de prendre des décisions basées sur les données et les faits, ce qui leur permet d'atteindre leurs objectifs stratégiques et en définitive de reporter leur réussite sur leurs clients. »

Je m'attends à ce que, dans l'année à venir, nous entendions beaucoup plus de témoignages de ces directions financières qui ont fait le choix du cloud et qui profitent désormais de ses opportunités. L'évolution rapide des mentalisés et des témoignages en matière de cloud montre que nous sommes à un moment charnière de la gestion financière dans le cloud. J'en suis très enthousiaste et j'ai hâte d'échanger sur le sujet et de partager nos expériences.

Cette parole d'expert, écrite par Mark Nittler, a été publiée initialement en anglais sur le blog Workday.