Hero Background Image

Retour vers le futur : pourquoi la transformation financière n’a simplement pas eu lieu

Vous vous rappelez à quoi ressemblait la vie dans les années 80 ? Les plus âgés parmi nous s'en souviennent probablement. Si besoin, voici de quoi nous rafraîchir la mémoire : les films vus par tous étaient « Top Gun », « Platoon » et « Crocodile Dundee. » Les Bangles, Culture Club et les Pet Shop Boys vendaient le plus de disques. Nous adorions tous regarder « Starsky et Hutch » ou « Dallas » à la télévision et les pages publicitaires de l'époque !

À ce stade, quelques souvenirs remonteront à votre mémoire, à moins que vous soyez à un âge où il est impensable d'imaginer un monde sans Netflix sur votre appareil mobile. Quoi qu'il en soit, nous sommes tous d'accord que le monde a changé radicalement au cours des 30 dernières années et que l'un des moteurs majeurs de ce changement a été la technologie.

Les entreprises elles aussi ont été confrontées à de nombreux changements, et beaucoup d'entre elles leur ont fait face avec succès pour créer de toutes nouvelles industries et générer des milliards. Mais d'autres entreprises ont tout simplement disparu : presque 50 % des entreprises qui figuraient dans les classements Fortune 500 et FTSE 100 en 2000 n'y figurent plus aujourd'hui.

Alors, qu'est-il arrivé ? Certaines de ces entreprises ont prospéré grâce à la frénésie de fusions et d'acquisitions qui ont eu lieu au cours des 30 dernières années, tandis que d'autres ont été victimes de la crise financière et de la grande récession survenues au début de ce siècle. Mais beaucoup d'entre elles n'ont simplement pas résisté à l'ampleur des bouleversements numériques. Face aux évolutions technologiques, leur inaction a permis à des start-ups innovantes et à des concurrents plus flexibles de l'emporter grâce à des méthodes commerciales nouvelles, plus rapides et plus efficaces.

Sachant cela, il semble impensable que la technologie seule soit un obstacle au changement, mais c'est précisément ce qui est arrivé et arrive encore aujourd'hui. Les entreprises éprouvent des difficultés car une grande partie des technologies dont elles se servent actuellement pour exercer leurs activités n'a pas été conçue pour les aider à s'adapter et à exceller dans cette nouvelle ère du tout numérique. Elles ont été créées à l'époque de Culture Club, une époque où les exigences du business (et certains goûts musicaux) n'étaient simplement pas les mêmes qu'aujourd'hui.

 

La technologie conçue à l'origine pour automatiser les transactions et la comptabilité financière empêche à présent la finance d'être un meilleur partenaire.

 

Un exemple pratique illustrant bien le problème réside dans la manière dont les directions financières ont approché la technologie au cours des 30 dernières années. Moi-même ex-auditeur et directeur de la comptabilité, je vis dans le monde de la finance depuis le début des années 80. Selon mon expérience, la technologie conçue à l'origine pour automatiser les transactions et la comptabilité empêche à présent la finance d'atteindre son objectif ultime : être un meilleur partenaire pour l'entreprise.

Considérez qu'aujourd'hui la fonction financière a trois zones de responsabilité principales : le traitement des transactions et la comptabilité, la conformité et le contrôle, et le partenariat avec les autres directions de l'entreprise. Les responsables financiers sont frustrés car leurs équipes consacrent trop de temps aux deux premières, ce qui leur laisse peu de temps pour être les partenaires stratégiques dont leur entreprise a vraiment besoin.

À quoi ressemble ce partenariat stratégique ? Il implique que la finance transmette des données qui dépassent de loin les informations du grand livre que les systèmes traditionnels avaient pour but d'enregistrer. Avec un ensemble de parties prenantes plus vaste et un environnement commercial en évolution constante, la finance est appelée à fournir à l'entreprise dans son ensemble des informations contextuelles pouvant influencer activement la prise de décision. pourtant, elle peine dans cette mission.

 

La technologie n'a pas seulement créé de nombreuses opportunités. Elle a également poussé à repenser la manière dont les systèmes financiers doivent être conçus et ce qu'ils doivent offrir.

 

En bref, la finance doit faire l'objet d'une transformation. Elle a besoin d'un accès plus rapide aux données pertinentes, d'une meilleure génération de rapports et de contrôles internes intégrés plus efficaces. Et parce que les systèmes financiers plus anciens n'ont pas été créés dans cette optique, les entreprises et leurs fournisseurs traditionnels ont cherché à combler les lacunes en rajoutant les fonctionnalités manquantes dans des systèmes supplémentaires. De ce fait, la technologie financière s'est transformée en un ensemble hétéroclite et complexe d'acquisitions, d'intégrations personnalisées et de middleware.

Si cette approche apporte une réponse à des lacunes fonctionnelles spécifiques, elle ne peut cependant soutenir la transformation complète dont la finance a besoin. Pour faire simple, les systèmes résultant de cette architecture complexe ne peuvent pas s'adapter et changer. Faire évoluer et changer ces systèmes pour répondre aux besoins d'une activité croissante et changeante est lent, coûteux et, dans certains cas, virtuellement impossible.

Mais si la technologie a créé de nouvelles opportunités commerciales, elle a également créé des opportunités de repenser la manière dont les systèmes financiers doivent être conçus et ce qu'ils doivent offrir. L’émergence du cloud computing, l’augmentation de la puissance de traitement, la baisse des coûts de stockage, l’essor des technologies mobiles et l’arrivée de l’Internet grand public se sont traduits par un socle nouveau, plus économique, puissant et flexible pour la finance. Ceux qui tirent parti de ces changements réalisent enfin un projet de longue date mais rarement concrétisé consistant à transformer la finance en un partenaire stratégique du business.

Chez Workday, nous avons eu l'opportunité de concevoir de A à Z un système permettant de profiter de ce socle technologique nouveau afin d'activer la transformation et l'agilité en combinant la planification, les transactions, la gouvernance, la comptabilité, le reporting et l'analytique en un seul et même système facile à gérer. Les entreprises peuvent rapidement et efficacement rassembler des informations exploitables sur leur personnel et leurs finances dans un système capable d'évoluer avec elles à mesure que leurs activités changent.

Par définition, la transformation financière n'est pas un aspect qu'il est possible de rajouter : elle implique une capacité à remettre en question des postulats de longue date, à imaginer l'objectif à atteindre et une refonte totale de la technologie. Dans le blog suivant, nous verrons de près comment un système cloud unifié peut créer l'environnement parfait permettant à la finance de gérer le traitement des transactions, la conformité et le contrôle tout en apportant les réponses dont l'entreprise a besoin.

Lisez la partie deux de la série, « Comment le directeur financier peut prendre le contrôle du traitement des transactions. »

Cette parole d'expert, écrite par Mark Nittler, a été publiée initialement en anglais sur le blog Workday.