Hero Background Image

This story, written by Workday Staff Writers, originally appeared in English on the Workday blog. We thought our local readers would also find it interesting, and it appears below in translation.

Planifier et soutenir la croissance : L'évolutivité chez Workday, partie 2

 

Voici la seconde partie de notre entretien en deux parties avec les spécialistes Technologies Workday Jon Ruggiero et Jim Stratton, qui expliquent comment, dès le début, Workday a été conçu pour évoluer. Dans la partie un, nous avons examiné l'impact de l'évolutivité du système et en quoi celle-ci constitue un élément critique de l'architecture de Workday. Dans ce blog, Jon et Jim abordent le rôle de l'évolutivité dans la satisfaction des besoins du client et décrivent comment Workday reste au fait des différents types d'exigences client.

Comment Workday répond aux besoins du client via l'évolutivité ?

Jon : En tant qu'organisation d'ingénierie, nous nous sommes toujours fixés des objectifs, puis avons créé des projets pour les atteindre. Ces objectifs sont liés aux objectifs business et client de Workday (par exemple, fournir un système capable d'évoluer de quelques centaines d'employés à des centaines de milliers d'employés) et, aujourd'hui, nous sommes au point où certaines grandes entreprises client gèrent plus de un million d'employés actifs et d'ex-employés (par exemple, les retraités) dans Workday.

Pouvez-vous mentionner des changements architecturels spécifiques ayant aidé Workday à fournir à ses clients une meilleure évolutivité ?

Jim : Nous investissons en permanence dans notre architecture et nos applications pour atteindre les objectifs d'évolutivité que nous nous fixons. Au début, lorsque nos clients étaient des entreprises de taille moyenne, nous étions en mesure de nous adapter principalement via un matériel plus puissant. Lorsque nous avons réalisé que cette approche ne nous mènerait pas très loin, nous avons massivement investi dans des améliorations architecturelles qui nous ont permis d'évoluer horizontalement en ajoutant plus de ressources informatiques.

L'un des premiers changements que nous avons apporté a été d'ajouter la possibilité de faire évoluer la capacité informatique pour notre charge de travail en lecture. Il nous faut généralement être préparés à un facteur de 10x pour notre charge de travail en écriture. Par exemple, en cherchant à faire évoluer le processing de la paie, nous avons investi dans une technologie qui nous a permis de répartir la charge de travail à travers une grille informatique pour calculer efficacement la paie en parallèle.

 

« Nous serons en mesure d'affecter les ressources en fonction des besoins de clients spécifiques au moment où ces ressources leur seront nécessaires. »

 

La grille est une ressource informatique partagée par tous nos clients de sorte qu'elle constitue pour Workday un moyen très efficace de fournir une puissance informatique énorme. À mesure que les autres aspects de notre application ont évolué et pris de l'ampleur, les clients ont également été en mesure de bénéficier de cette plateforme évolutive, si bien qu'un grand nombre de nos tâches les plus vastes (par exemple, celles figurant dans Workday Financial Management) s'exécutent à présent sur cette grille informatique.

Aujourd'hui, nous travaillons sur une technologie qui nous permettra de faire évoluer des zones d'application spécifiques indépendamment les unes des autres. Nous serons en mesure d'affecter les ressources en fonction des besoins de clients spécifiques au moment où ces ressources leur seront nécessaires. Ceci nous permettra d'évoluer en fonction d'exigences informatiques spécifiques aux différents cycles de l'entreprise, telles que les périodes d'inscription ouverte, la saisie des heures au début et à la fin des jours ouvrables, les périodes de clôture financière et autres besoins variant avec le temps.

L'évolutivité signifie-t-elle la même chose dans toutes les applications Workday ?

Jon : Chaque zone d'application a ses propres caractéristiques. Pour notre organisation technologique, il est vital que nous nous alignions étroitement sur les divers objectifs de l'entreprise. Ayant décidé de séparer le développement de nos applications du développement de nos plateformes, nous devons nous assurer que notre plateforme peut répondre aux besoins des applications conçues.

Le plus grand facteur lorsque l'on envisage de faire évoluer Workday Human Capital Management (HCM) réside dans le nombre d'employés dont un client dispose. Le nombre d'employés détermine un grand nombre des processus majeurs liés à la paie, à l'inscription ouverte, à la saisie des heures et aux cycles de performance. Nous sommes devenus très performants pour estimer la capacité informatique dont un client Workday HCM aura besoin si nous savons de combien d'employés il dispose.

Pour Workday Financial Management, le nombre d'employés n'est pas une bonne indication des exigences d'évolutivité. Une entreprise ayant relativement peu d'employés peut générer un volume significatif de transactions financières. Nous concentrons nos efforts d'évolutivité dans la gestion financière autour des saisies de journal et des lignes de journal entrées par année pour savoir quelle capacité informatique nous devrons affecter à un client.